Musique d’Edouard Salim Michael

Ecouter la musique d’Edouard Salim Michael


1 – Messe


Messe pour choeurs mixtes,  deux orchestres à cordes, célesta, harpe, glockenspiel et percussions, dirigé par Eugène Bigot. Diffusé sur les ondes de Radio France 1956 – par l’orchestre et les choeurs de la RTF (Radio, télévision française)

2 – Nocturne pour flûte et orchestre

Prix Lili Boulanger 1958

3 – Kamaal – Conte féérique pour récitant et orchestre

Enregistrement de 1961 – L’oeuvre, qui dure environ quarante minutes, est destinée aux adultes aussi bien qu’aux enfants. A part le français, le texte a été rédigé en trois autres langues : anglais, allemand et italien. Edouard Michaël est alors âgé de trente-quatre ans. Il en a écrit lui-même le texte qui illustre de façon symbolique les péripéties d’une quête intérieure :
Un jeune garçon, Kamaal, perdu dans une forêt enchantée, découvre une ville d’une indicible beauté, nommée la « Cité de Lumière ». Mais avant d’être autorisé à y entrer, l’enfant doit prouver qu’il en est digne. Il lui faut trouver une fleur mystérieuse et extraordinaire, appelée « la Fleur d’Immortalité », recherche qui entraîne Kamaal dans un voyage étrange, difficile et hasardeux.
Après bien des épreuves, le jeune garçon réussit enfin, il découvre la Fleur et acquiert ainsi le droit de pénétrer et de vivre dans la Cité de Lumière.
La musique de cet ouvrage est essentiellement modale, et d’un caractère à la fois exotique et mystérieux. Son orchestration est très colorée et son atmosphère évoque un monde intérieur étrangement féerique et mystique.

4 – Rapsodie concertante

Rapsodie Concertante pour violon et orchestre, Editions Choudens. Outre des exécutions privées dans lesquelles le compositeur jouait lui-même la partie du violon, comme dans cet enregistrement, l’oeuvre a été jouée en 1967 par l’orchestre de Lille dirigé par Raymond Chevreux.

5 – Les Dyonisies pour orchestre

Le compositeur a vingt et un ans quand il remporte en 1942 un concours et voit son oeuvre exécutée à l’Albert Hall par le London Philharmonic Orchestra sous la direction de John Hollingsworth. Cela fait à peine deux ans qu’il a commencé à étudier la musique.

6 – Massada

Musique de film